Quel est l’avenir des publicités greenwashing après le score d’Europe Écologie aux élections européennes?

17 06 2009

Avec 16,3% au niveau national, Europe Écologie a créé la surprise lors des résultats des élections européennes en devenant la troisième force politique française.
Comment les annonceurs directement touchés par ce tournant environnemental vont-ils réagir? Cette nouvelle donne politique va-t-elle engendrer une nouvelle vague de campagne de marketing vert chez des annonceurs pour se forger un capital de sympathie auprès des éco-consommateurs?

Les entreprises rivalisent aujourd’hui d’ingéniosité pour verdir leur image. Quitte à abuser de l’argument écologique pour vanter les mérites d’activités ou de produits parfois polluants. On désigne cet abus par le terme de « greenwashing » faisant référence à l’écoblanchiment auquel se livrent les entreprises, en communiquant, de façon parfois mensongère, sur la performance environnementale de leur marque ou de leurs produits. Certains secteurs comme l’énergie, l’automobile et les produits de grande consommation soi-disant « verts » en ont particulièrement recours.

Selon l’ARPP (ex-BVP), le nombre de publicité se servant de l’argument écologique a triplé en l’espace d’un an en 2008. De nombreux observateurs se sont créés pour vérifier si la communication est conforme aux règlementations: le site le plus connu est Greenwashing Index.

Greenpeace s’est même attaqué aux publicités des constructeurs automobiles en lançant un site www.greenpeace.fr/voitures en avril 2008 pour dénoncer le greenwashing. Vous pouvez voter pour la publicité qui vous semble la plus mensongère!  Et si vous avez une âme de créatif, vous pouvez aussi créer la vôtre et l’envoyer aux constructeurs en choisissant vos personnages, le paysage, le slogan et les voitures. Testez-le, c’est rigolo.

Avec le renforcement des contrôles de l’ARPP, la prise de conscience des annonceurs qui ne peuvent plus se cacher derrière la créativité publicitaire et la multiplication des créations bénévoles des agences pour des associations en faveur de l’environnement, où en sera le greenwashing en 2009 avec cette confirmation de cet élan écologique aux dernières élections européennes?

Voici quelques exemples de spots greenwashing:

Volkswagen met en scène son 4×4 Tiguan dans une jungle avec un Perroquet Ara qui passe du rouge au vert pour les accrocs de la jungle urbaine.

LE HIC :Ce 4×4 émet un minimum de 186 g de CO2/km. Volkswagen est responsable de 21,31 % des émissions de CO2 en Europe (chiffres 2006). C’est le constructeur européen le plus polluant.

Citroën avec son spot pour la C4 Picasso

LE HIC :Ce véhicule émet 150 g CO2/km. Citroën appartient au groupe PSA, responsable de 11,96 % des émissions de CO2 en Europe (chiffres 2006).

Et pour finir l’extrait de l’émission Culture pub datant de décembre 2008 sur l’histoire du Greenwashing. Le buzz-écolo du moment.

A la suite d’un commentaire d’un de mes lecteurs (Seb), j’intègre à cet article le lien vers le site de l’Observatoire Indépendant de la Publicité qui a pour mission d’assurer une veille sur les publicités en France en lançant des alertes à l’encontre de celles irresponsables en matière d’environnement.

Publicités

Actions

Information

2 responses

18 06 2009
seb

Connaissez vous cette nouvelle plateforme citoyenne ?

L’Observatoire Indépendant de la publicité

Bien à vous

19 06 2009
missad

Non, je ne connaissais pas, je vais intégrer le lien du site dans mon article.
Merci et à bientôt! Ad

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :